La Planète des Songes

Petite annonce (Exercice de style)

Photo de Gordes dans le Luberon (by Levork Licence Creative Commons)

Photo de Gordes by levork

En rédigeant une présentation pour un profil sur un site associatif, j’ai eu l’idée de la transformer en un exercice de style humoristique jouant sur les consonances et le vocabulaire.

Cette contribution a été publiée dans un ouvrage collaboratif édité par un atelier d’écriture, pour lequel j’ai une tendresse et une gratitude particulière.
Si vous souhaitez répondre à cette annonce, dont je vous garantis la sincérité et le sérieux, vous pouvez me contacter ou laisser un commentaire ci-dessous.
Bonne lecture.

Gentil garnement ; né entre Gordes et Gardon ; légèrement grisonnant ; ni grand ni gnome ; ni gros ni gringalet ; ni gagneur ni glandeur ; galant, généreux, gai, génial (entre guillemets) ; gourmand et gourmet mais pas goinfre ; agnostique, gravement de gauche ; parfois gaffeur, grognon ou gonflant mais jamais geignard ou grossier ; gaillard, gaulois, et parfois grivois mais jamais graveleux ; aimant les gens, la gratuité, le gazouillis des bergeronnettes, grives et gros-becs, Gaïa, Gandhi, Geronimo, Goldman, Gainsbourg, Genesis, Giono, Guillon, les grillades, les guinguettes, le Gigondas, le gigot, les groseilles, la ganache, la galéjade, les gâteries, les galipettes et la gaudriole ; détestant l’égoïsme, les goujats, les gnons, le grabuge, les gnangnans, la guimauve et la gnognote, les golfs, les grands magnats et le gaspillage global, le goupillon, les gourous, le garde-à-vous et les galons ; recherche sa geisha, sa gourgandine, sa gonzesse, sa gazelle, sa groupie, son égérie, son ange (sans gamins) ; au galbe agréable, guillerette, gracieuse ; à la garde-robe aguichante ; ni garce ni garçon manqué ; ni givrée ni gourde ; pour la gâter avec gratitude, la cajoler, l’aguicher, la mignarder, la mignoter, la régaler (dans sa garçonnière-grotte-gîte-grange-gentilhommière avec garage près de Saint-Girons) ; pour goûter goulûment tendresse à gogo et s’engager dans un amour grandissant ; pour me galvaniser, me regonfler, me ragaillardir, m’encourager à griffonner mon grimoire et gravir la glissante grimpette vers la gloire grand-guignolesque des Goncourts grotesques et autres glorioles galvaudées de la galaxie. Gageure gratifiante, grandiose et grisante garantie.

Gégé 😉

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager ce contenu auprès de vos amis.

0 votes

Laisser un commentaire