La Planète des Songes

Oh la la quelle chaleur !

Oh la la quelle chaleur !
Peut-être qu’on a le temps,
de faire tout comme avant ;
Mais le temps est mécontent
du climat de peur, de peur.

Oh la la quelle chaleur !
On fonce droit dans le mur !
Devrait on ralentir
un peu l’accélérateur
demandent les décideurs ?

Freine, freine !
tu vois pas la gangrène
du gaz carbonique
qui sème la panique

C’était l’hiver nucléaire
qui alors nous faisait peur,
lorsqu’on prenait les écolos
pour de gentils rigolos.

Sommes nous si fous pour faire
du paradis un enfer,
où nous allons tous rôtir ?
Comment peut-t-on s’en sortir ?

Freine, freine !
tu vois pas la gangrène
du gaz carbonique
qui sème la panique ?

Depuis il y a la crise,
la spéculation domine,
la société se brise
et l’Europe déprime.

Grenell’ est aux oubliettes !
Il nous faut sauver les banques.
Le petit peuple s’inquiète
et les financiers se planquent.

Freine, freine !
tu vois pas la gangrène
de la guerre économique
qui sème la panique ?

Cultive ton jardin, ou dégaine ton gourdin,
Fait rayonner ton amour ou exploser les vautours,
Diviser pour mieux régner, ils ne vont pas rechigner
toujours nous manipuler, pour mieux nous enculer
Debout citoyen, choisis ton camp, ton destin,
Du jeune au doyen, il est grand temps d’êt’ malin.

07/10/2006 remanié le 13/08/2012

Mes textes, images et photos vous sont proposés ici en espérant vous faire passer un agréable moment. N’oubliez pas qu’ils sont protégés par le droit d’auteur. Vous n’avez pas le droit de les utiliser, de les modifier, de les publier sur tout support ou de les commercialiser par quelque moyen que ce soit, sans mon consentement préalable. Toute infraction constatée sera poursuivie. Merci de votre compréhension