La Planète des Songes

Ce que le coeur m’en dit

Ce que le cœur m’en dit, je n’y comprends rien. J’essaie parfois d’écouter mon cœur et mon corps, de moins en moins souvent. J’ai l’impression qu’ils me parlent de moins en moins. Naturellement, c’est moi qui suis de plus en plus sourd à leurs appels. Ce que le cœur m’en dit, c’est une profonde lassitude, une sorte d’épuisement. Ce sentiment de “à quoi bon ?”

Parfois il m’arrive encore de rêver, pas longtemps, juste assez pour que l’amertume me monte à la bouche. De doux rêves d’amour, de tendresse, de sensualité… Mais, las, le pessimisme m’assaille déployant ses plus vicieux artifices pour m’entraîner dans le confort du “sans espoir”.

Oui, on peut parler de confort, ou plutôt d’inconfort soutenable. C’est la dure loi de l’habitude. On s’habitue à tout, même à l’insoutenable, à l’insupportable.

Qu’y a-t-il de plus dur que de faire l’effort de rêver, l’effort d’y croire, l’effort d’être optimiste quand on est miné par le désespoir ?

J’ai souvent l’impression d’être dans un tunnel noir qui n’aurait pas d’issue. Derrière moi, loin, très loin, la lumière du passé avec ses peines mais aussi ses joies. Devant, le néant, le noir absolu. Pas l’absence de couleur, la couleur de la mort, du désespoir, la couleur de “rien ne peut arriver de bien”.

Que faire ? J’essaie de surnager, de survivre, de faire placidement face à l’inexistence.

Heureusement les médicaments me sont d’une grande aide. Ils ont fait fuir la douleur. Ils me maintiennent dans un état supportable. Ils me permettent d’accepter ma situation. C’est un paradoxe, car dans l’acceptation il y a une part de résignation. En supprimant la douleur ils affaiblissent aussi un moteur, voire le suppriment.

Ils agissent aussi sur la libido. Ils la calment. Or la libido est un des principaux moteurs de la vie, de l’envie. Oui l’envie me fait défaut.

L’autre jour avec mon psychologue, nous faisions le constat suivant : il me faut renouer avec le plaisir. C’est vrai. Mais plus encore, il me faut renouer avec le désir. Le plaisir et le désir sont des aspects de ma vie que je dois cultiver. C’est dur.

08/12/2002 Atelier d’écriture Papier de Soi.

Mes textes, images et photos vous sont proposés ici en espérant vous faire passer un agréable moment. N’oubliez pas qu’ils sont protégés par le droit d’auteur. Vous n’avez pas le droit de les utiliser, de les modifier, de les publier sur tout support ou de les commercialiser par quelque moyen que ce soit, sans mon consentement préalable. Toute infraction constatée sera poursuivie. Merci de votre compréhension.